:: 19

6 mars 2012

J’ai rarement rencontré une personne aussi bavarde.

Si bavarde, que parfois, oui, je l’avoue, j’oublie qu’elle me parle. Son flot de paroles est devenu un bruit de fond auquel, j’ai un peu honte de le dire, je me suis habituée.

De quoi me parle-t-elle? De tout et de rien, et, à mon avis, le plus souvent de rien. C’est qu’elle s’inquiète de tout : s’il restera du lait jusqu’à demain matin, s’il est préférable de choisir le papier de toilette le plus doux ou le plus résistant, si elle doit apporter son parapluie pour ce soir, si le soutien-gorge noir paraîtra sous le pull aux grandes mailles, si les chaussures rouges ce n’est pas un peu trop et les noires pas assez, ce que pouvait bien penser la dame qui la regardait de travers dans le métro, peut-être était-ce le soutif, le pull, les souliers, la pluie.

Parfois elle se demande si tout le monde se pose autant de questions. Si ceux qui s’en posent moins sont plus heureux. Être heureux sans s’en rendre compte, sans disséquer son bonheur, sans chercher à acquérir une connaissance intime et profonde de ses sources, est-ce que ça compte pour du bonheur, de l’acceptation sereine, de la sagesse ou de la lobotomie? J’aime ces discussions bruyantes et agitées autant que je les hais. Je n’arrive pas à décider si elles sont nécessaires, si elles nous définissent ou nous enterrent comme nous vivons, dans leur vacarme sans fin.

J’aimerais, entre deux respirations, qu’elle se taise un instant, pour voir.

::

:: Voir la description du défi d’écriture
:: Voir les thèmes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :